mercredi, août 31, 2005

Peut-on haïr Chavez ?
La semaine dernière la déclaration de l’évangéliste Pat Robertson a provoqué un véritable tollé. Celui-ci a en effet déclaré à propos d'Hugo Chavez « Take him down » , ce qui a laissé penser aux médias que celui-ci appelait à tuer le dirigeant vénézuélien. L’homme de dieu a démenti "Is it right to call for assassination? No, and I apologize for that statement. I spoke in frustration that we should accommodate the man who thinks the U.S. is out to kill him". Ca n’a pas empêché l’opinion internationale de s’émouvoir : on en voudrait à la peau du gentil président tant aimé par son peuple !. En réalité, Pat Robertson a juste exprimé son point de vue et non celui de la Maison Blanche qui s’est empressé de condamner ses propos "Ce n'est pas la politique du gouvernement des Etats-Unis. Nous ne partageons pas ses opinions" a déclaré Sean McCormack, le porte-parole du Département d’Etat. Chavez a même annoncé que son gouvernement allait engager des poursuites contre Pat Robertson.
Une question se pose néanmoins : qui est Hugo Chavez Frias ?? L’ami des pauvres répondent en cœur les « hommes de la norme ». J’ai préféré aller plus loin dans le raisonnement, n’ayant pas une sympathie extrême pour les présidents qui exercent en uniforme. Il s’agit donc d’un militaire de carrière fanatique de Bolivar qui crée en 1983 le Mouvement Révolutionnaire Bolivarien 200, très « socialiste » et populiste. En 1992, il tente deux coups d’Etat qui échouent et finit en prison jusqu’en 1994. Il est élu en 1998 à la tête du Mouvement pour la Cinquième République avec 56% des voix en orientant sa campagne sur le thème « je suis le fléau de l'oligarchie et le héros des pauvres » (on voit déjà le coté populiste du personnage). Il décida alors de mettre en place une nouvelle constitution que les 131 députés, la plupart sans expérience politique, eurent à peine trois mois pour rédiger. Maintenant, il gouverne la « République Bolivarienne du Venezuela » (rions un coup), le sénat est dissous …. Si le oui à la constitution ravit 71,4 % des voix, il faut bien se rendre compte que seul 55% de la population s‘est déplacée aux urnes. Amusons-nous un peu à lire la constitution bolivarienne du Venezuela (traduite par le cercle bolivarien de Paris) :

Article 1. La République Bolivarienne du Venezuela est irrévocablement libre et indépendante et fonde son patrimoine moral et ses valeurs de liberté, d'égalité, de justice et de paix internationale, dans la doctrine de Simon Bolivar, le libérateur.
Constituent les droits inaliénables de la Nation l'indépendance, la liberté, la souveraineté, l'immunité, l'intégrité territoriale et l'autodétermination nationale.

Article 69. La République Bolivarienne du Venezuela reconnaît et garantit le droit d'asile et de refuge. Est interdite l'extradition de vénézuéliens et vénézuéliennes.

Je souligne cet article car Chavez avait l’intention d’aller jusqu’à demander l’extradition de Robertson.

Article 87. Toute personne a droit au travail et le devoir de travailler. [….]

Ça vous rappelle personne ??

Article 90. La journée de travail diurne n'excédera pas huit heures ni la semaine de quarante heures. Dans les cas où la loi le permet, le travail de nuit, n'excédera pas six heures journalières, ni les trente cinq heures dans la semaine. Aucun patron ne pourra obliger les travailleurs ou travailleuses, à faire des heures supplémentaires. On tendra progressivement vers la diminution de la journée de travail dans l'intérêt social et de l'environnement qui le détermine et on prendra ce qui est convenable pour une meilleure utilisation du temps libre en faveur du développement physique, spirituel et culturel des travailleurs et travailleuses.

Article 101. L’État garantit l'émission, la réception et la circulation de l'information. Les mass médias ont le devoir de contribuer à la diffusion des valeurs de la tradition populaire et l'œuvre des artistes, écrivains, compositeurs, cinéastes, scientifiques et autres créateurs culturels du pays, hommes ou femmes. Les moyens télévisuels doivent incorporer des sous-titres et une traduction en langage des signes vénézuéliens, pour les personnes ayant des problèmes auditifs. La loi établira les termes et les moyens de ces obligations.
Article 108. Les moyens de communication sociale, publics, privés, doivent contribuer à la formation citoyenne. L'État garantira le service public de radio, télévision et réseau de bibliothèques et d'informatique, afin de permettre l'accès universel à l'information. Les centres éducatifs doivent incorporer les connaissances et l'application des nouvelles technologies, de leurs innovations, selon les dispositions qu'établit la loi.

Contrôle des médias, je vais en reparler pour vous montrer que ce ne sont pas des vains mots.

Article 130. Les Vénézuéliens et vénézuéliennes ont le devoir de faire honneur et de défendre la patrie, ses symboles, ses valeurs culturelles, défendre et protéger la souveraineté, la nationalité, l'intégrité territoriale l'autodétermination et les intérêts de la Nation.

Contrôle de la pensée

Article227. Pour être élu Président ou Présidente de la République, il faut être Vénézuélien (ne) de naissance, ne pas posséder une autre nationalité être âgé(e) de trente ans, être laïc(que) et ne pas avoir été condamné à une peine devenue ferme et définitive et remplir les autres conditions établies par la présente Constitution.

Tiens, ça tombe bien c’est exactement le cas de Chavez, et en plus c’est même précisé « ne pas avoir été condamné à une peine devenue ferme et définitive ».

Article 278. Le Conseil Moral Républicain favorisera toutes les activités pédagogiques orientées vers la connaissance et l’Etude de cette Constitution, l’amour de la patrie, les vertus civiques et démocratiques, et les valeurs transcendantes de la République et l’application et le respect des droits de l’homme.

Gnagnagna

Article 309. L’artisanat et les industries populaires de la Nation, jouissent de la protection particulière de l’Etat, dans le but de préserver son authenticité, et obtenir des facilités de crédit pour promouvoir sa production et sa commercialisation.

Poujade n’est pas mort au Venezuela.

Je pense que le côté populiste est bien visible dans ces articles et c’est en effet ce qui ressort de la présidence de Chavez. Sa stratégie : avoir le soutien « populaire » pour faire taire l’opposition. Les mesures sociales nombreuses n’arrivent cependant pas à cacher la vérité sur le traitement qu’il ressort à ces opposants. D’une certaine manière on peut ainsi constater de visu un des dangers de la démocratie : la mise en danger des droits de la minorité par la volonté de la majorité. Les anti-chavistes sont stigmatisés, montrés du doigt, dénoncés à tout bout de champs comme étant les ennemis du peuple à la solde des impérialistes yankees « pires qu’Hitler » ( il n’a visiblement aucune connaissance de ce que fut le führer..). On assiste à une véritable polarisation de l’opinion publique allant de plus en plus belle. En 2001, des troubles sociaux importants éclatent liant dans la colère patronat et syndicats. L’année d’après, ce sont trois généraux qui demandent la démission puis le fameux coup d’Etat de Carmona.
La censure bat maintenant son plein au Venezuela ainsi que l’atteste le rapport de l’ONG Reporters Sans Frontières pour 2004. Elle place la république bolivarienne 90eme au classement mondial de la liberté de la presse sur 166, soit entre la Sierra Leone et l’Angola, loin derrière ses collègues sud-américains (à l’exception de Cuba, avant-dernier et de la Colombie 134eme). Les violences proviennent autant des sbires du gouvernement que des militants pro-chavistes eux-mêmes. Pour l’année 2004 :5 journalistes interpellés, 57 journalistes agressés, 13 médias attaqués, des lois de plus en plus sévères…. Joli bilan pour celui qui prônait quelques mois avant une « absolue liberté d’expression ».
Chavez a aussi ses amis à l’étranger. Le premier d’entre eux s’appelle Fidel Castro, dictateur depuis 40 ans à Cuba (oui le même pays classé avant dernier pour la liberté de la presse, les grands esprits se rencontrent).De nombreux échanges ont eu lieu entre les deux pays dont celui assez cocasse du pétrole vénézuélien contre 10 000 médecins cubains corvéables à merci (non on ne leur a même pas demandé s’ils étaient d’accord, et certains ont tenté de profiter de la situation pour fuir la prison cubaine avant d’être arrêtés comme Ulises Bernal Pérez). Castro a trouvé là un bon moyen de rentabiliser ses esclaves. Encore mieux, le leader maximo va pouvoir traquer à sa guise les 30 000 dissidents cubains grâce à la « Ley sobre Asistencia Jurídica en Materia Penal » du 22 décembre 2004. Dans la liste des amis de Chavez on retrouve aussi les terroristes des FARC, de l’ELN ou du Hezbollah qui trouvent refuge au Venezuela (l'Alto Apure pour les FARC et l ‘Ile Margarita pour le Hezbollah). Des journalistes ont même surpris Rodriguez Chacin, aujourd’hui ministre de l’Intérieur en train de fournir des munitions aux FARC et celui-ci n’a pas contesté, expliquant même que c’étaient des munitions dont le Venezuela n’avait plus l’utilité. Quand je vous dis que Chavez a le cœur sur la main…..
Comme on ne peut instaurer une dictature sans armée, celle-ci voit sa place grandir et pas seulement dans la vie sociale ( qui pourrait faire penser à une militarisation du travail dangereuse d’ailleurs) : une grande part des anciens putschistes contrôlent maintenant les grands postes de l’administration.

Pour conclure mon petit exposé (j’espère pas trop long), je voudrais souligner le poids de la pensée prémachée qui tente encore de nous imposer l’image d’un Chavez généreux, démocrate, soucieux des droits de l’Homme…. En réalité, Chavez appartient à la série déjà longue des dictateurs d’Amérique du Sud qui n’hésitent pas à museler l’opposition pour asseoir leur pouvoir totalitaire.

Libellés : , , , ,

18 Comments:

Blogger Simon said...

à lire absolument l'article de lafronde http://www.peres-fondateurs.com/lafronde/?p=150

10:42 AM  
Anonymous Anonyme said...

c'est Dago Vert,
vive Hugo Chavez, président marxiste et sa politique de non-alignement ( non a l'impérialisme américain ) qui donne une influence énorme grace a son alliance avec le brillant Fidel Castro !
L'Alliance Castro-Chavez redonne une nouvelle source de rentabilité et de crédibilité a l'Amérique du Sud sans passer par l'exploitation de l'homme par l'homme ! Amérique Latine et du Sud, futur continent réelement socialiste ... Esperons le !
Je n'attendais pas une analyse aussi decevante pour le superbe travail de Chavez, pourtant déja moults fois applaudis !
Bien Chavezment

http://kurdtelche.skyblog.com

ps : je parie que tu es énervé apres avoir vu ce com's nest ce pas ;-) :-D !

5:50 PM  
Blogger Simon said...

non je ne me suis même pas énervé :) (zen en vacance) tu restes dans tes positions dogmatique imposées par le PTB (oui dago est belge). Tu n'as répondu en rien à ce que j'affirme.


Et au fait, sais-tu que l'extrème-gauche critique énormément chavez car il tarde à prendre des mesures?? faudrait revoir la version officielle

8:18 AM  
Anonymous Arnaud said...

C'est fou comme les esprits étriqués peuvent rester engoncés dans leur certitudes malgré le fait que les faits et les chiffres parlent d'eux même. Il suffit de gratter à peine le vernis pour découvrir la carcasse rouillée, et pourtant, les sympatisants marxistes n'en sont plus à une appriximation près lorsqu'il s'agit de défendre l'indéfendable et la pensée unique.
L'antimondialisme et ses rejetons bovesques, n'a pas fini de faire des dégâts...

Bravo dostix pour ce blog.

10:43 PM  
Anonymous Geoffrey said...

Toujours aussi excellents tes articles. Bien documentés, très lisibles, très interressants... on ne s'en lasse pas.
Pour la petite histoire : Hugo Chavez demande des conseils au fondateur d'ATTAC France... On voit les bonnes adresses...

10:52 PM  
Blogger Simon said...

Merci à vous deux! Pour les liens entre ATTAC et Chavez lire l'article de Lafronde http://www.peres-fondateurs.com/lafronde/?p=150 C'est édifiant!

7:12 AM  
Anonymous Anonyme said...

C'est Dago vert,
C'est un peu facile a propos de dire que je "restes dans des positions dogmatique imposées par le PTB" car je peux te le retourner sur le parti que tu soutiens, mais c'est fameux, je ne sais pas si j'oserais dire une chose aussi dénué de sens ...
Bien Amicalement

ps : Ca fait vraiment "non ignorez et détestez ce président qui donne la possibilité aux gens des bidons-villes de faire des Comités poulaires, de rendre la medecine et l'enseignement gratuit et rendre l'économie indépendante des exigences patronales !" Enfin je n'attendais pas mieux ...

8:58 PM  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour,

je ne suis d'aucun parti. Très intéressé par Hugo Chavez, je suis consterné par cette "biographie", on dirait du Alexandre Adler.

L'image caricaturale de "populiste" et de "dictateur" est tellement usitée et fausse qu'on ne peut imaginer que c'est autrement qu'en regardant Claire Chazal que tu as construit ta démonstration.

Si le Vénézuela est une dictature, je ne sais comment appeler le régime étatsunien.

En revanche, ce qui existe au Vénézuela et qui n'existe nulle part ailleurs, c'est une nouvelle forme de démocratie : dans la constitution bolivarienne du Vénézuela (ce qui ne figure pas dans les articles pré-cités), il est statué que tout politique peut être révoqué à tout moment, ce qui s'est produit l'année dernière lors de la victoire écrasante de Chavez au référendum, ses opposants ayant voulu utiliser contre lui cet outil constitutionnel.

C'est à l'heure actuelle le chef d'Etat dans le monde qui certainement la plus grande légitimité. Il ose dire ce que des millions de gens pensent : "Bush est le premier des terroristes", il ose lancer une télévision sudaméricaine Telesur pour contrer l'influence de CNN et celle-ci est financée par les Etats du Venezuela, de Cuba, mais aussi d'Argentine, d'Uruguay, et ont des relations avec des projets brésiliens.
Quant au "populisme", c'est peut-être comme cela que vous appelez le social, c'est-à-dire agir concrètement contre la pauvreté dans son pays. Il est soutenu par les trois quarts de la population, et constitue un espoir unique dans le monde pour s'allier contre le libéralisme qui enfonce chaque jour le monde dans la destruction et l'individualisme.

J'espère que Chavez aura réussi à construire une union anti-impérialiste suffisamment forte pour lui survivre, quand il sera exécuté par la CIA.

Vive Chavez à babouches.

3:28 PM  
Anonymous Anonyme said...

C'est dago vert,
j'ai lu ton texte et je peux te dire ceci :
tu es vraiment extraordinaire !
C'est une critique entre pensée de vieux bourgeois coincé et conservateur et un frustré qui a toujours dans la tete qu'il va réussir a gagner sa vie par la compétivité et admiratif de ses exploiteurs ...
Tu ne veux pas admettre que si changement il y a, c'est par majorité qu'il réussit . Je prefere de loin une politique de majorité sur une minorité que le contraire (oligarchie, en effet), on ne parle pas de minorité ethniques ...
Dis tu veux qu'on te donne toutes les constitutions ou lois du monde et que tu veuille en faire ta petite interprétation, qui n'est tres brilllante ...
Amusant comment tu insulte les habitants de Cuba ou du Vénezuela, toujours a croire que ils fonctionnent de la meme maniere que nous ^^!
Ce que j'adore aussi, c'est que les mecs de la droite se disent politiciens et méprisent le Peuple, en parlant de "populisme"
En tout cas, je ne suis pas inquiet, ce n'est pas des petits radoteurs comme toi, ou des défenseur européen ou américain de leurs actions dans la bourgeoisie vénézuelienne qui empécheront le Peuple de mener a bien sa Revolution Bolivarienne !
Bien Amicalement

http://kurdtelche.skyblog.com

ps : a propos, Chavez a lancé un projet, avec d'autres pays de l'Amérique du Sud, de créer une chaine de television continantale contre la propagande menacente de CNN . Et apres, tu dis que la presse est muselé, ce qui est comique, car nous subisons une dictature des médias, avec ces journaux qui nous bourre le crane de fausses menaces et de mauvaises réponses, tout ca pour etre le plus vendu !! tout simplement extraordinaire ...

1:43 PM  
Anonymous Anonyme said...

L'aide de Chavez aux Américains démunis


07-09-2005

Source: Solidaire(...)

Le président du Venezuela Hugo Chavez a offert mercredi l'aide humanitaire de son pays aux victimes de l'ouragan Katrina. Quelques jours avant la catastrophe, inquiet pour le sort des Américains les plus pauvres, le président vénézuélien Hugo Chavez avait déjà proposé de leur vendre du fioul de chauffage à prix cassé en contournant les intermédiaires. «Nous allons diriger environ 10% de la production, soit 66.000 barils, sans intermédiaires, vers les communautés pauvres, les hôpitaux, les communautés religieuses, les écoles», a déclaré le président vénézuélien. Chavez a également vivement critiqué le gouvernement américain pour son manque de préparation face à cette catastrophe. «A mesure que les informations nous parviennent, une vérité terrible se fait jour: ce gouvernement n'a pas de plan d'évacuation», a déclaré Chavez avant d'ajouter que, contrairement à un tremblement de terre ou un tsunami, l'ouragan avançait «tout doucement» et les autorités américaines auraient eu largement le temps de se préparer au pire. Dans son discours, il a, en revanche, cité en exemple la qualité des plans d'évacuation mis en place par Cuba lors des ouragans.

ps : c'est dago vert ;-)

Comme je peux te dire qu'un sondage dit que 80% des russes preferent l'ancien régime "communiste" a cause du manque d'emploi ...
Enfin, les misérables cornichons militent pour la droite comme toi alors qu'ils n'ont aucun interet a avoir ( et oui malheureusement tu n'es pas encore patron et meme pas "bourgeois" a ce que tu m'as dit ), et qui seraient pret a privatiser meme les services de l'eau et rendre l'Etat juste une forme d'autorité, un chien de garde des patrons, bref le plan de l'extreme droite : un Etat policié et patronal !
"Libre et Libéral" ==> liberté d'exploiter son prochain, oui !!

2:55 PM  
Blogger Simon said...

Tout d'abord dagovert je ne soutiens AUCUN Parti, que ceci soit clair. (en tout cas partis français)

Ensuite je crois avoir montré que Chavez nie les droits de l'opposition, contrairement à Bush qui au dernière nouvelle n'a pas assassiné Clinton, Al Gore ou Kerry. Chavez n'est pas soutenue par plus de 58% de sa population.

je ne me sens pas de "droite"

Cnn est indépendante du pouvoir contrairement à Telesur

j'apprécie Alexandre Adler (je viens de retrouver une dizaine d'Historia et ses éditoriaux sont fantastiques loin du terrorisme intellectuel)

Enfin concernant la soit-disante aide de Chavez aux étasuniens je le trouve risible: 70% de la population de la république bolivarienne est en-dessous du seuil de pauvreté. Il ferait bien mieux de s'en occuper.

5:42 PM  
Anonymous Anonyme said...

Décidement, les libéraux comme toi, c'est caricatural et extrémiste de la droite soi-disant bien pensante:
->on pense d'abord à soi, on est pas d'accord pour donner de l'argent à l'état, moi d'abord
->on est contre les administrations, pourtant fondement de la solidarité.
->on est contre les syndicats, qui pourtant nous défendent, nous les petits, au fait, quand tu es contre les syndicats, tu ne parle pas du Medef j'espère?
->On est contre des gens comme Chavez, qui essaient de redonner de l'espoir aux pauvres, mais ce gros con de Bush, par contre semble trouver grâce auprès de toi.
->on est contre l'avortement, moi je suis pour à 100%, à propos, puisque tu défend la vie, j'éspère que tu es contre la peine de mort.
Un des fondements de notre démocratie, c'est la solidarité, la sécu, les administrations en générale sont financés par nos impôts. Pour ma part, je suis content de payer des impôts pour le bien collectif, et je suis contre les baisses d'impôts qui financent nos biens collectifs et nos conquêtes sociales.
->on est contre la gauche, on se dit apolitique, mais on ne dit rien sur les dictatures de droite (et oui, çà existe, Franco, Pinochet, salazar, Vidella, et j'en passe).
->On est contre les altermondialistes (dont je fait parti), mais pas un article sur le scandale des paradis fiscaux, sur les patrons qui s'enrichissent de manière scandaleuse, sur la pauvreté dans ce monde, sur les injustices (sauf celle des usagers pris en otage par les syndicats!!!)
-> On est jaloux des fonctionnaires, qui on tous les privilèges et qui sont des fainéants, mais heureusement que dans notre société, il existe encore des adminstrations avec des fonctionnaires dont l'emploi est protégé, car dans le privé, on peut te virer comme on veut!! Au fait que pense tu des privilégiés fainéants millionnaires?
Moi, je ne suis pas fonctionnaire, je travaille dans le privé. Je ne suis pas jaloux des 'privilégiés' de fonctionnaire,par contre je combat les riches qui font des profits honteux, alors que d'autres crèvent de faim, c'est ce que l'on appelle l'humanisme.
PS, comme tu la deviner, car tu n'est pas idiot, je suis de gauche, altermondialiste (ATTAC)et pour la solidarité dans le monde!!

10:22 AM  
Blogger Simon said...

trop drole..

je me définis comme tout le contraire d'un bien pensant..

">on est contre les administrations, pourtant fondement de la solidarité."

=> certainement pas. l'administration se sert elle même avant tout..


"->on est contre les syndicats, qui pourtant nous défendent, nous les petits, au fait, quand tu es contre les syndicats, tu ne parle pas du Medef j'espère?"

=> les libéraux ont été les premiers à autoriser les syndicats en france et nous n'avons jamais remis leur droit d'exister en doute


"->On est contre des gens comme Chavez, qui essaient de redonner de l'espoir aux pauvres, mais ce gros con de Bush, par contre semble trouver grâce auprès de toi."
=> vous n'avez pas lu ce que j'ai écrit alors...


"->on est contre l'avortement, moi je suis pour à 100%, à propos, puisque tu défend la vie, j'éspère que tu es contre la peine de mort."

=> je défend la vie d'innocents.. la vie d'une ordure ne m'importe pas..


"Pour ma part, je suis content de payer des impôts pour le bien collectif"
=> et vous voulez m'imposer VOTRE point de vue?? mais vous êtes un dictateur en herbe!


"->on est contre la gauche, on se dit apolitique, mais on ne dit rien sur les dictatures de droite (et oui, çà existe, Franco, Pinochet, salazar, Vidella, et j'en passe)."
=> alors celle-là est trop forte..
vous sortez ça d'où?? de votre trou du cul?? c'est aberrant, voire insultant de penser des choses comme ça.. l'Iran eest de droite, la tunisie aussi.. lafronde vientde tirer à boulet rouge sur pinochet..




oooooooooooh un ATTACant.. comme je les aime ceux-là toujours le mot pour rire.. mine de rien pas mal comme idée: 10 000 profs membres d'ATTAC ça permet de bien verrouiller les esprits.. plus un journal qui a une très bonne réputation alors que j'en voudrais pas pour m'essuyer les fesses.. pas mal.. tiens ramonet c'est pas l'ami de castro??

7:06 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je suis d'accord avec l'anonyme précédent, l'impôt est indispensable, et l'augmenter est une chose sociale. Il n'est pas un dictateur en herbe, dans une société établie, des règles communes sont nécessaires, ce que les néolibéraux semblent contestés (la démocratie). Simon, si tu était au pouvoir ( pourvu que non!!), tu imposerait ta loi??
Quant aux dictateurs de droite, Simon, tu ne répond pas vraiment à la question posée. Bien sur que l'Iran, la Tunisie sont des dictatures, j'en rajouterais d'autres, certains pays d'Afrique, la Corée du Nord, la Chine, et plein d'autres. Mais tu te limite toujours aux dictateurs de gauche ou religieux (qui sont aussi méprisables).
Quant aux administration qui se servent elle-même, ou tu pêche celà? Dans ton esprit enfumé de réac de droite, sans doute.Les syndicats, tu es pour, alors là, mention bien!! mais muselés sans doute, carton rouge!! ATTAC, c'est une association qui défend des idées altermondialistes, celà ne veut pas dire anti-mondialistes, bien au contraire, mais qui défendent l'humain.Toi qui te réclame d'Erasme, sans doute que tu devrait pouvoir faire alliance avec ce mouvement!!

10:00 AM  
Blogger Simon said...

Simon, si tu était au pouvoir ( pourvu que non!!), tu imposerait ta loi??

=> je ferais en sorte que personne ne puisse imposer de loi (positive--- au sens philosophique s'entend---) à quiconque en dehors du Droit Naturel. Réduire donc les sphères de l'Etat au strict minimum...Supprimer moult réglement, arretés, administrations..



"Mais tu te limite toujours aux dictateurs de gauche ou religieux (qui sont aussi méprisables)."
=> Pinochet et Ben Ali n'ont rien de religieux.. Mussolini et Hitler non plus..


"Quant aux administration qui se servent elle-même, ou tu pêche celà? "
=> ça se voit très rapidement quand vous allez par exemple au Conseil Général des Pyrénées-Atlantique à Pau.. ou plus généralement dans tous les scandales de corruption.


"Les syndicats, tu es pour, alors là, mention bien!! mais muselés sans doute, carton rouge!!"
=> Au contraire. Contre les subventions certes mais aussi pour une suppression du monopole de la représentativité des 5 confédérations.. (ce genre de monopole de syndicats apparait aussi chez les médecins)




"TTAC, c'est une association qui défend des idées altermondialistes, celà ne veut pas dire anti-mondialistes, bien au contraire, mais qui défendent l'humain.Toi qui te réclame d'Erasme, sans doute que tu devrait pouvoir faire alliance avec ce mouvement!!"

=> ils défendent l'humain?? non. Le premier T du sigle signifie Taxe.
Savez-vous que la PAC (adorée par vos amis de la FNSEA et de la Conf'Paysanne) et les taxes empêchent le tiers-monde de se développer?? Eh oui.. l'UE achète les produits agricoles et revend les surplus très bas.. ce qui casse les prix... quant aux taxes d'importations gigantesques, elles sont encore un frein à l'exportation et donc au commerce.

Ils n'ont rien d'humanistes, ce sont des despotes et ce n'est pas étonnant si Ramonet est l'ami de Castro.

10:09 PM  
Anonymous Anonyme said...

Dostix admire dans PETAIN
-Sa politique LIBERALE
-son humanisme
-la collaboration avec les nazis

9:08 AM  
Anonymous Ade said...

hola todos!
Je travaille sur le populisme et en particulier le venezuela (politique intérieure comme extérieure). Il me semble que si des critiques sont en train de napitre au vene et en Occident contre CHAVEZ, elle ne sont pas toutes valides. L'usage du terme "populiste" est éloquent à ce propos. Je ne vais pas vous faire un cours d'épistémologie, mais il est clair que "populiste" ne signifie pas du tt la même chose en Europe et en Amérique Latine. Par ailleurs, dire que l'extrême gauche commence à emettre des critiques à l'encontre de CHAVEZ n'est en rien significatif : CHAVEZ n'est pas marxiste, même si les marxistes comme le mouvement "El Militante" sont des sympathisants du mouvemet chaviste et l'instrumentalisent bien souvent. Sur la lliberté de la presse, des controverses persistent et je ne suis pas au venezuela pour juger quele version est la bonne. Tout ce que je sais, c'est que le vene n'a rien à envier à nos vieilles démocraties occidentales...
Bon, je ne peux pas m'attarder plus pour l'instant, ms nous les occidentaux devrions tourner notre langue au moins 7fois avant de parler de contextes qui nous sont bien étrangers...et ce même chiffres à l'appui...

4:46 PM  
Blogger TracyLach said...

Pouvez-vous me donner la référence de cet article:
"Article 90. La journée de travail diurne n'excédera pas huit heures ni la semaine de quarante heures. Dans les cas où la loi le permet, le travail de nuit, n'excédera pas six heures journalières, ni les trente cinq heures dans la semaine. Aucun patron ne pourra obliger les travailleurs ou travailleuses, à faire des heures supplémentaires. On tendra progressivement vers la diminution de la journée de travail dans l'intérêt social et de l'environnement qui le détermine et on prendra ce qui est convenable pour une meilleure utilisation du temps libre en faveur du développement physique, spirituel et culturel des travailleurs et travailleuses."

Merci!

2:11 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Libre et libéral: blog libéral, subversif et dissident contre le Moloch socialiste