samedi, janvier 14, 2006

Ma soirée d’usager SNCF
J’ai pour habitude de rentrer chez mes parents toutes les deux semaines le plus souvent au moyen des wagons à bestiaux (les Français sont des veaux, paraît-il) que la SNCF emploie sur la ligne Toulouse-Bayonne. Ainsi, hier, à 18h10 (précision : ce train ne va que jusqu’à Tarbes, ma mère venant m’y chercher) j’arrive à la gare Saint-Agne où la borne affiche naturellement « hors-service ». Par chance, la guichetière travaille encore, elle donne même l’impression d’avoir fort à faire (étrange). Un train stationne à quai, sûrement le mien. Avant que j’atteigne la préposée, le cheval de fer met les voiles. Ach so ! Prenant mon courage à deux mains en même temps que mes sacs, je me dirige vers la gare Matabiau, un deuxième train est prévu pour 19h40. A pieds car je refuse de financer les transports en commun publiques (oui le militantisme libéral « au quotidien » et oui je suis quand même client SNCF : comme je n’ai pas le permis, je me vois mal faire le trajet en vélo ; activiste, idéaliste mais réaliste). Les connaisseurs de la ligne me stipuleront que c’est idiot puisqu’il passe à Saint-Agne. Le hic, c’est que je n’ai pas de billet, que le guichet va fermer, que j’ai du temps à perdre et que pour une fois j’aimerais avoir une place assise (ce qui ne m’est pas arrivé depuis des mois). Sans doute ai-je eu la prémonition que j’aurais de la matière à raconter. Quanrante-cinq minutes plus tard, je franchis le seuil de Matabiau. Les bornes hors-service m’obligent à suivre la queue des guichets. A ma grande surprise, il ne fallut que cinq minutes pour obtenir un billet. Hélas, l’enfer ne faisait que commencer. Si les travaux à l’intérieur du hall m’avaient détourné de l’agitation des « usagers » lorsque j’étais entré, un rapide coup d’œil au tableau d’affichage m’indique que presque tous les trains auront un « retard indéterminé » (dont le mien), les autres sont supprimés. Dans le capharnaüm ambient, je perçois une voix à côté de moi : « Il y’a une vraie marre de sang, des éclaboussures partout ».Malgré le battage médiatique à propos de l’Aïd El Kebir, je pense tout de suite à un suicide (vous êtes étonnés, n’est-ce pas ?). Il y’a quelques mois, j’avais déjà eu ce genre de contrariété dont le souvenir ne me laisse présager rien de bon. Au quai de départ, je trouve un vieux machin bourré à craquer de passagers excédés. Problème : il s’arrête à Tarbes. Ennuyeux, d’autant plus que ce serait incorrect de demander à mes parents de prendre le volant à cet heure-là. Confirmation par haut-parleur : « Accident d’une personne ». Un cheminot à qui je fais part de mon désarroi me lance un « Le train ? C’est celui de 18h11 qui n’est toujours pas parti, alors celui de 19h40, vous pensez.. »Il est 19h50 et je me prépare à une longue attente [destinée à rédiger ces quelques lignes]quand j’entend que le train de 19h40 circule. Aaah ! Seulement la voie qui lui est impartie est occupée par le train de 18h11. Peut-être s’agit-il de ce dernier Mystère ! Les hommes en rouge (« red rats ») chargés soit-disant du service en gare demeurent invisibles, terrés au fond d’un bureau. Les gens commencent à s’inquiéter, crient pour que quelqu’un daigne bien les renseigner. Un appel soulève le doute « Le train untel à destination de Tarbes départ immédiat. » (selon la norme SNCF soit « une fois qu’on aura fini le café »). Je ne suis pas satisfait pour autant : mon train à moi annoncé depuis près de vingt minutes n’a pas encore pointé le bout de son nez. Il faudra attendre 20h20 pour qu’il arrive.. à l’autre bout de la gare. Je m’installe tant bien que mal, téléphone à ma mère « Ouai, c’est bon je suis dans le train ». Grave erreur. Il ne faut jamais anticiper les caprices du destin. Le train ne partira qu’à… 21h00, soit 1h15 de retard. Youpi, l’organisation de la SNCF ça transcende sa race. En sus, il desservira toutes les bleds possibles et inimaginables ( normalement on a déjà droit à Toulouse-Matabiau, Toulouse Saint-Agne, Portet-Saint-Simon, Muret, Carbonne, Boussens, Saint-Gaudens, Montréjeau Gourdan-Poulignan, Lannemezan, Capvern, Tournay, Tarbes, Lourdes, Coarraze-Nay, Pau ce qui explique le temps de 2h30 pour relier deux villes distantes de moins de 200 kilomètres). A Lourdes, la SNCF en rajoute une couche dans le foutage de gueule : il faut laisser passer le TGV de Paris, ce qui nous fait attendre pas moins de vingt minutes. Finalement, nous arrivons enfin à Pau. Il est minuit 10, soit une heure trente-cinq de retard, nous n’avons pas reçu d’excuse, il n’ya pas le moindre employé pour poser une réclamation. De toute façon, je sais par expérience qu’ils ne rembourseront jamais un billet. La dernière fois ils avaient prétexté qu’ils ne pouvaient pas parcque c’était un suicide. Cette excuse ne tient pas : la SNCF ne rembourse pas, quelle que soit la cause et l’importance du retard.[Hors TGV me devrais-je de préciser et comme on me l'a rappelé sur des forums]
On me dira qu’il est curieux que je m’en prenne à la SNCF, que ce n’est pas elle qui s’est donnée la mort. Si je ne peux en effet lui reprocher l’accident en lui-même (le réseau appartenant à RFF), il me semble que la gestion catastrophique de la situation et le mépris du client caractérisent parfaitement une faute professionnelle grave.
Allez, pour la fin voici quelques morceaux de « La Charte de Service Publique de la SNCF » visant à promouvoir entre autres« l’efficacité et la transparence » : «La ponctualité constitue une exigence majeure en matière de transport des voyageurs et de fret que la SNCF entend satisfaire pour ses 15 000 trains quotidiens », « En cas d’incident ou de situation perturbée, donner aux clients l’information utile à la compréhension de l’événement et de ses conséquences ».

Faites-moi plaisir : ne vous suicidez pas sur les voies de chemin de fer. Choisissez la pendaison, le revolver, le poison, la noyade mais par pitié, pas ça !!

Libellés : , ,

16 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Je la connais bien cette ligne. Je l'ai souvent pris le 19h40. Il n'est jamais parti à 19h40. C'est comme celui de 21h et des poussière, s'il part avant 22h00 c'est qu'il est en avance.
Et ne t'étonnes pas de l'absence des "hommes en rouge" à Matabiau. Ils ne sont jamais sur les quais l'hors d'un incident sur le réseaux. Ils exercent leur droit de retrait pour éviter la hargne des usagers. Hargne déclenché non par l'incident ou par les retards mais par l'incompétence bien affiché et le mépris de ces employés censé leur apporter des renseignements.

PS: je crois que tu as oublié l'arrêt de Montréjeau Gourdan-Polignian entre St-Gaudens et Lannemezan

--
Sunao
ste-Foy(QC)
Membre PF:forum

7:02 PM  
Blogger Simon said...

ah oui c'est vrai.. où ai-je la tête??

Merci bien de me le rappeler.

9:02 PM  
Anonymous Sunao said...

Je t'en prie, c'est un plaisir. :D

--
Sunao
ste-Foy(QC)
Membre PF:forum

1:09 AM  
Anonymous Sys4 said...

Tu as écrit ceci:"la SNCF ne rembourse pas, quelle que soit la cause et l’importance du retard."

Je me demande alors: Connais-tu une seule entreprise de transport privatisée qui rembourse les retards?

1:46 PM  
Blogger AM said...

Sys4:
Connais-tu une seule entreprise de transport privée qui diffère ses départs de plus d'une heure? Moi pas, je pense que c'est pour cela qu'ils ne remboursent pas, car ils savent que les gens vont aller voir ailleurs s'ils font mal leur boulot. D'autre part difficile de comparer deux modes de transports complètement différents, je pense notamment aux bus, qui sont dépendants du trafic et de la météo.
Donc ton explication ne tient pas la route.

7:41 PM  
Anonymous Anonyme said...

t'aurais du rester à Tarbes , et voir ça :

http://bab65.blogspot.com/2005/11/histoire-de-cul-dans-les-hautes-pyrnes.html

8:50 PM  
Blogger thibault said...

Quel grand malheur
Ils ont traité ce pauvre Simon comme le commun des mortels

Il serait au pays des libéraux anglais, il n'aurait peut être même pas de train, ou il ne serait pas certain d'arriver en vie.

6:13 PM  
Blogger AM said...

Cher thibault,

as-tu déjà seulement pris un train anglais?

3:08 AM  
Blogger thibault said...

Mon pauvre french truc chose

J'ai eu cette triste obligation pendant de très nombreux mois

Au péril de ma vie d'une part et sans certitude du respect des horaires

8:41 PM  
Anonymous sys4 said...

"Connais-tu une seule entreprise de transport privée qui diffère ses départs de plus d'une heure?"
-
Oui, La Connex, filiale de Véolia. On ne compte plus les bus supprimés et les retards de plus d'une heure que cela engendre. Et plusieurs fois par jour... Connex s'occupe ici d'une DSP à Toulon... Toutefois, c'est un défaut qui peut se retrouver partout, y compris dans des régies publiques mal gérées (comme par exemple la RTM à Marseille)
-
Quant au train, ça m'est déjà arrivé de me retrouver avec un retard de plus d'une heure... Et alors? Et bien tant pis, je vais quand même pas mollester le chef de gare, non?
-
Tout ça ce sont les aléas des transports, et ça s'applique que les sociétés soient publiques ou privées.

2:48 AM  
Anonymous Anonyme said...

Il est vrai que les libéraux pensent que si la SNCF était privatisé, les gens n'iraient plus se suicider sous les trains, ou alors que les conducteurs continueraient leurs chemins, de peur que des usagers soient mécontents d'un éventuel retard.....moi qui suis pour le public, je n'avait pas pensé à celà!!

9:15 AM  
Anonymous Anonyme said...

C'est faux !

J'ai aussi eu des retards de la SNCF et ils remboursent si c'est de leur faute (cas biens rares). Mais tu n'est aps un acharné, ils m'ont deja remboursé au moins deux billets...

1:12 AM  
Blogger Simon said...

ça devait être sur des TGV je parie..

12:12 PM  
Anonymous Anatole said...

Pour infos, au delà de 30 minutes de retard, et si le retard est dû à la SNCF, il y a remboursement.
Quand il y a suicide, il n'y a pas remboursement (c'est quand même pas de la faute de la SNCF s des mecs se jettent sous des trains).

Pour infos aussi, 95% des trains arrivent à l'heure (statistique d'un organisme indépendant dont je pourrais te rerouver le nom).

Et puis on voit que tu n'as pas une grande culture, va faire un tour en Angleterre et prends les transports privatisés, tu vas voir , c'est un vrai bonheur... C'est cher et mal desservi. Même Tony Blair a dit que la privatisation des trains était la pire mesure politique anglaise jamais mise en place.

Bref, cet article est à l'image du reste, assez affligeant. Mais puisque tu dis partout que tu es pour la liberté d'expression, tu laisseras ce message, n'est-ce pas?

9:51 AM  
Blogger Simon said...

La SNCF ne rembourse plus rien hors TGV.

Les problèmes des trains anglais sont très différents et en réalité antérieurs à la privatisation. Si vous regardez les listes d'accidents et que vous les comparez, il n'ya pas grande différence entre la France et l'Angleterre.

10:04 PM  
Anonymous Lullaby said...

Ah bah moi qui cherchais sur internet pour voir si je pouvais me faire rembourser mes billets de train pour mon retard de 2h, je l'ai dans le baba

PAR PITIÉ ne vous suicidez pas en vous jetant sous un train ._. C'est relou et on nous rembourse même pas :'(

11:25 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Libre et libéral: blog libéral, subversif et dissident contre le Moloch socialiste