mercredi, mai 24, 2006

La bête

La grande fiction de notre temps consiste à croire que le commerce, l'échange et le respect de la proprieté d'autrui constituent des facteurs deshumanisant alors même qu'ils sont spécifiquement humains et inconnus des autres formes de vie. En revanche, l'animal ne connait que la violence, les violations de ses libertés, le vol, toutes choses que l'on retrouve essentiellement pratiqués par les Etats, et autres criminels anti-libéraux. Imagine-t-on un chien jouer en bourse? Un veau entrepreneur? Des fourmis individualistes? Qui d'autre qu'un homme échange sans violence et librement, simplement guidé par la raison??

Libellés :

4 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Les singes crétin ! Sauf quand on les énerve, et c'est pareil pour les hommes.

4:54 PM  
Blogger Simon said...

Les singes sont guidés par l'instinct et non par la raison.

Soyez poli.

5:03 PM  
Anonymous Anonyme said...

Interesting site. Useful information. Bookmarked.
»

9:38 PM  
Anonymous Anonyme said...

Great site lots of usefull infomation here.
»

2:38 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Libre et libéral: blog libéral, subversif et dissident contre le Moloch socialiste