samedi, mars 17, 2007

Les brèves pensées du jour


. Le pouvoir au peuple, hurlez-vous? Le pouvoir à personne. Votre peuple n'est qu'un amas de veaux prêts à égorger le moindre Zarathoustra qui osera se dresser contre leur médiocrité et le socialisme rampant. Rien de plus vulgaire que cette masse et
ses idoles monstrueuses, les Moloch-Baal à qui l'on sacrifie les libre-penseurs.

.Gardez-vous bien d'imaginer que le socialisme vous permettra d'obtenir un toit, il n'offrit jamais que quatre murs, sans même une porte pour s'enfuir.

.Le progressisme, gangrénant à l'instar des "sciences sociales" la psychologie, vous a appris à considérer toute velléité hors du "bienpensant ultrasocial" grégaire telle une pathologie, voire telle l'étendard du ralliement au "réactionnariat" capitaliste, l'anté-progressisme par définition, celui qui préexistait et qui subsiste, tant bien que mal, pour le détruire.

.Le communisme promet des lendemains qui chantent, oui, mais bien davantage des requiems que l'Ode à la Joie.

Nous, les insoumis, ne sommes nullement opposés au sexe entre individus consentants mais nous refusons de nous faire sodomiser par des fonctionnaires à la verge ensanglantée, quand bien même certains y trouveraient un certain plaisir.

.Lorsque l'une de ces exécrables loques, vermine bolchevik ou canaille anarchiste, arborant fièrement un maillot Che Guevara vous crache au visage qu'il "n'est pas si favorable que cela à la violence gratuite", entendez par là non la voix du pacifisme mais de la violence payante: vous subissez et vous devez fournir à votre maître de quoi vous asservir.


edit
La nouvelle campagne de la Résistance:


Quant à l'Agglomération Paloise, elle semble manquer de lumières à défaut d'énergie (veuillez cliquer sur l'image):

Libellés : , , ,

2 Comments:

Anonymous JSA said...

T'es vraiment taré mon pauvre garçon...

12:20 PM  
Blogger Simon said...

Oui.

9:40 AM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Libre et libéral: blog libéral, subversif et dissident contre le Moloch socialiste