mercredi, juin 20, 2007

Libre et libéral: deux ans déjà!!


Après avoir féraillé contre les nervis trotskystes, craché sur la vermine socialo-républicaine ou la sainte Eglise alter-mondialiste et son culte de la non moins sainte Trinité Rouge-Vert-Brun, après avoir fustigé la répression sauvage en Chine communiste, au Vénézuela ou en Tunisie, après avoir dénoncé la montée en puissance de la barbarie mahométane en Occident comme au Moyen-Orient, après quelques notules qui me tenaient à coeur quant à l'avortement, au port d'arme ou aux Golden Parachutes, après deux années de lutte contre le Moloch et ses zélateurs grégaires, j'entend ne pas cesser là mon entreprise de subversion. Soyons fous, ensemble tout est possible...
Si le design ne changera pas-j'en suis ma foi plutôt satisfait-, les thèmatiques évoqués s'élargiront probablement, je souhaite notamment entrer plus en détail dans l'éthique libertarienne, la dépasser en l'englobant dans une philosophie plus complète, individualiste certes mais intégrant un esthétisme que les harpies post-modernes ne manqueront pas de qualifier de réactionnaire ainsi qu'une morale complète qui ne se limite donc plus à la simple éthique. Vous constaterez, je présume, un certain attachement aux fondements de l'objectivisme randien ou au surhomme nietzschéen dans ces notes à venir, ce qui ne devrait pas vous surprendre outre-mesure. Je ne prévois pas de nouveautés techniques pour l'instant, mais je ne m'interdis rien à ce sujet malgré mes réticences antérieures.
Quelques remerciements au passages de la part de mon égo démesuré pour les plus assidus de mes lecteurs, ceux qui n'ont pas eu à rechercher sur Google des vidéos de vierges violées pour me lire: Matt, Lafronde, Bastien, les équipe d'ILYS, d'extrème-centre et celle de la République Fromagère, Boubou, Judy, Alex, Pierre, Pan, Geoffroy, Geoffrey, Matthéo, et tant d'autres.

Libellés : ,

34 Comments:

Blogger Msieur-bulle said...

Visiblement, derrière ton style surjoué et creux, tes propos grotesque et haineux, se cache une certaine frustration, le fait d'être puceau à ton âge ?

12:10 AM  
Blogger Simon Aubert said...

*Se retient*
*Pouffe*
*imagine que l'on peut se trouver fier d'un tel commentaire*
*Re-pouffe*

Je vous en prie, l'ami, conservez votre sang-froid et votre approche simili-freudienne en dehors de mes commentaires. Non pas tant pour la salubrité du lieu que pour votre propre estime de vous... Encore quelques années et vous ne tirerez que de la honte d'une telle réflexion...

12:22 AM  
Blogger Denis said...

Je prends grand plaisir à vous lire et souhaite encore une longue vie à votre blog. Il faut que nos idées avancent

2:52 PM  
Blogger Simon Aubert said...

Merci Denis.

6:40 PM  
Anonymous Anonyme said...

la chasse à l'argent est le symptôme d'un vide intérieur

10:08 PM  
Blogger Simon Aubert said...

Je chasse davantage le grégaire que l'argent, cher et preux anonyme.

10:48 PM  
Anonymous Anonyme said...

MR-Bulle est un génie!
Deux ans de petits posts mesquins, pseudo-libéraux, et paradoxalement réellement réactionnaires, haineux, fielleux, petits et mesquins.

Non, non, définitivement, Keynes, c'est beaucoup plus sexy.

9:57 AM  
Blogger Simon Aubert said...

Allons, allons...

Keynes, grand courreur de jupon devant l'Eternel... Je vous accorde que je ne peux me prévaloir d'une telle dépravation.

10:26 AM  
Anonymous Anonyme said...

Mais qu'est ce qu'on t'a foutu dans la tete pour parler comme ca!

3:27 AM  
Blogger Simon said...

Joseph de Maistre, tout simplement:
"Toute dégradation individuelle ou nationale est, sur-le-champ, annoncée par une dégradation rigoureusement proportionnelle dans le langage"

12:14 PM  
Blogger Simon Aubert said...

Arf, mauvais compte...

1:40 PM  
Anonymous Air said...

Tu as le mérite de penser différemment. C'est assez confus, mais audacieux ou plutôt provocateur. Il est certain que les gardiens du « bien » doivent être agacés par ta prose.
Les amateurs de Nietzche aussi. L’amoralité et l’individualisme ne supporte ni les gardiens de la morale , ni les donneurs de leçons. Zarathoustra ne pousse pas à le suivre, il force à simplement laisser la morale sociétale et bourgeoise pour revenir à son origine et retrouver son essence.

Tu as l'air de vomir la faiblesse. Tu cites Nieztche. Tu te dis libertarien. Soit, on est ce qu'on l'on veut. Néanmoins tu ne peux recréer un ordre moral et évoquer le surhomme qui est justement totalement amorale. ( pas Immorale).
Tu as la vision totalitaire que l’on a prêté pendant des années à ce philosophe. Tu parles plus comme Malthus et prête allégeance à la puissance économique. On tombe presque à l’origine protestante pré révolution industrielle( lis weber) avec leurs croyance en l’Elu déterminé par sa réussite social et économique.
Serais-tu bien né ou à contrario dans la misère pour mettre au sommet de ton idéal la réussite social par l’argent ?
Et bien à dénoncer les associations caritatives et celles du logement qui dans la plupart des cas squattent des bâtiments de l’Etat et pas ceux de propriétaire privé, tu privilégie la puissance éco contre le misérable. Au-delà de l’arbitraire

Pour le reste c'est beaucoup de verbiage avec un ressentiment macarthyste purulent ce qui évidement est ton droit mais n'augure rien de révolutionnaire.

Et puis pour finir tu rejettes un modèle minoritaire (alter, associations, droits de l'homme) pour l'avènement d'une société où la force est liée au capital.

Bref, tu es au début de la vie du lion, mais pour l’instant tu me rappelles cette phrase de Nietzche :
« Que chacun ait le droit d'apprendre à lire, cela gâte à la longue, non seulement l'écriture, mais encore la pensée. »

Tu gâche la pensée du plus grand des philosophes comme si tu avais besoin d’une béquille pour étayer ta pensée.

Je me permets de te dire cela pas par méchanceté, ni amertume, mais simplement parce que tu cherches mais il semble que tu mettes la charrue avant les bœufs.

En gros tu fais des discours, tel un tribun, mais tu n’expliques pas pourquoi tu penses telle où telle chose.
Par exemple pour les parachutes dorés : tu t’énerves et tu dénonces la moitié de la map monde. Il n’ y a pas de moralité dans le rejet de cette technique , mais un simple pragmatisme ; A quoi bon récompenser celui qui échoue ? Toi qui vomis sur la faiblesse comment peux-tu l’encourager ?

En bref, je ne vois rien de libertarien de nietzschéen, de libertaire ou d'anarchiste dans ta pensée et bien au contraire d'ailleurs...

Au plaisir de te lire...

12:13 PM  
Anonymous Chahid said...

@Simon
Que dire de plus ! Et je comprends maintenant pourquoi tu es venu sur mon blog fantasmer sur les « beautiful Women of the Israeli Defense Forces » et cracher ta haine sur la résistance palestinienne. Vous êtes toujours les mêmes et toujours fidèles à ce ridicule dogme égocentrique depuis la nuit des temps (dont on ne parle pas pour ne pas être taxé d’antimachin)… il fallait comprendre que la fiévreuse et enragée génération des Finkielkraut, BHL, Pipes…annonçait réellement le déclin du sionisme, sa chute prématurée. Convertis toi à l’humanisme et tu trouveras ton « salut » !

6:42 PM  
Blogger Simon said...

@air: Un effort et vous comprendrez le sens de "distinguer la morale de l'éthique", de même que Zarathoustra, qui, ne vous en déplaise, n'est pas sans moral...

Bref, bâtir une société libre et y vivre héroïquement, méprisant non les faibles mais les médiocres. Rien de totalitaire, encore moins de malthusien.

"Serais-tu bien né ou à contrario dans la misère pour mettre au sommet de ton idéal la réussite social par l’argent ?"
Mais peu me chaut l'argent... Je conçois bien davantage ma vie retiré, ermite au fond des pyrénées, ou -soyons fous- des Rocheuses que PDG d'une multinationale.

Et bien à dénoncer les associations caritatives et celles du logement
"les" associations caritatives? Certainement pas...

En gros tu fais des discours, tel un tribun, mais tu n’expliques pas pourquoi tu penses telle où telle chose.

Laissez-moi le temps d'écrire, je n'en suis -je l'espère- qu'à mes début..

Par exemple pour les parachutes dorés : tu t’énerves et tu dénonces la moitié de la map monde. Il n’ y a pas de moralité dans le rejet de cette technique , mais un simple pragmatisme ; A quoi bon récompenser celui qui échoue ? Toi qui vomis sur la faiblesse comment peux-tu l’encourager ?
Il ne s'agit pas de récompenser un échec mais de négocier un contrat entre individus consentants, de l'éthique basique, donc.

"cracher ta haine sur la résistance palestinienne."
Je précise pour mes lecteurs que j'ai fustigé un poil les palestiniennes kamikazes sur le blog de Chahid... Je suis certain qu'ils apprécieront que la barbarie se prévalle du titre de "Resistant" lors de ses attaques contre les civils, les femmes et les enfants israéliens ou libannais. Oui, vraiment, Chahid...

"Vous êtes toujours les mêmes et toujours fidèles à ce ridicule dogme égocentrique depuis la nuit des temps "

"vous"?

8:13 PM  
Anonymous Air said...

C'est vrai qu'avec vous le vouvoiement est de rigueur, donc je vous vouvoie cher hote...

Pour avoir lu Nietzche plus loin que Zarathoustra qui demeure un peu la base, je peux vous dire que le passage de l'amoralité permet justement de passer au surhomme qui lui effectivement développe sa PROPRE morale qui peut tout à fait être en accord avec celle de la société ou à l'opposé.
Quant à l'éthique c'est un non sens d'en parler dans l'œuvre de Nietzche puisque c'est justement ce qu'il réprouve....
L’éthique n'est jamais individuelle mais issu de croyances, en tout cas au sens philo ...

Pour le reste, je vois que tu crois à la liberté contractuelle. Le contrat est de facto liberticide puisque il est extrêmement rare que les deux partis soit de force équitable.
Les besoins primaires : manger, un toit, font en sorte qu'une partie n'a pas le choix au final. Sans parler de l'économie, des ententes...
Pour les parachutes dorées, il n’y a pas d'équité entre les partis, puisque l'us et coutume impose à l'un de demander et à l'autre de l'accepter... Pour un libertaire, le contrat est la première des servitudes.

L'ethique basique est souvent un cache misère derrière lequel en creusant, on trouve l'inavouable.

De plus si j'apprécie la nuance sur la médiocrité et la faiblesse et dans l'absolu je te rejoins, qu'est qui te permets de définir la médiocrité chez autrui ?
C'est cela le risque de totalitarisme, partir de soi pour imposer aux autre : Attitude pas libertaire du tout surtout pour un anarchiste individualiste...


Perso, je n'aimerais pas être Pdg d'une multinationale, j'aurais l'impression de me laisser aller à la médiocrité, pourtant notre société en fait des héros modernes...

Je crois que Nieztche a créer une façon de se construire individuellement mais, pas un modèle de société. De plus ce n’est pas dieu le père, il est bourré de paradoxe

Mais bon, je n'arrive pas à trouver un libertarien carré, c'est peut-être parce que le patron de Virgin en est un. Et puis surtout c’est que l’anarcho-capitalisme ou le minarchisme sont des non-sens en matière de liberté individuelle puisque asservi à un système économique.

1:02 PM  
Blogger Simon said...

je peux vous dire que le passage de l'amoralité permet justement de passer au surhomme qui lui effectivement développe sa PROPRE morale qui peut tout à fait être en accord avec celle de la société ou à l'opposé.

Précisément, il s'agit de cette morale que j'entends développer.

"Le contrat est de facto liberticide puisque il est extrêmement rare que les deux partis soit de force équitable.
Les besoins primaires : manger, un toit, font en sorte qu'une partie n'a pas le choix au final."

Faux dans une situation de libre-échange généralisé. où le marché s'adapte...Confere l'exemple d'internet.


"Pour les parachutes dorées, il n’y a pas d'équité entre les partis, puisque l'us et coutume impose à l'un de demander et à l'autre de l'accepter"
J'ignorais que les us et coutumes étaient des contraintes... Je m'en suis affranchi depuis un certain temps.


"De plus si j'apprécie la nuance sur la médiocrité et la faiblesse et dans l'absolu je te rejoins, qu'est qui te permets de définir la médiocrité chez autrui ?"
le goût pour la facilité, le vulgaire, la lâcheté,...

"C'est cela le risque de totalitarisme, partir de soi pour imposer aux autre : Attitude pas libertaire du tout surtout pour un anarchiste individualiste..."
Je ne souhaite qu'"imposer" l'éthique libertarienne, certainement pas ma morale...

"Perso, je n'aimerais pas être Pdg d'une multinationale, j'aurais l'impression de me laisser aller à la médiocrité, pourtant notre société en fait des héros modernes..."
Je ne suis pas loin de vous rejoindre ici, si ce n'est que certains pdgs, oui, sont des héros. Ou le furent.

"Je crois que Nieztche a créer une façon de se construire individuellement mais, pas un modèle de société. De plus ce n’est pas dieu le père, il est bourré de paradoxe"

je me dois de vous rassurer, je ne lui voue pas un culte ;)

5:28 PM  
Anonymous Air said...

Mouais.
J'avais pas lu votre auto-description.
Vous me rappelez une citation de Nietzche, encore : "Il faut avoir un chaos en soi pour accoucher d'une étoile"..

Vous avez le chaos c'est certain. Je en suis pas sur que vous accoucherez d'une étoile, puisque scientifiquement même le chaos est organisé et je ne trouve pas de liant dans votre désir libertarien et cette profondeur réactionnaire...

Il semble que c'est vous et on voit jaillir la volonté de puissance. Il est trop facile de se vouloir pro libertarien et d'être anti- avortement. Vous ne pouvez prôner la liberté et imposer un joug moral. Encore un pied dans le totalitarisme. Je suis Simon et je dis le bien et le mal.
Vous n'adaptez pas votre analyse au monde, mais le monde à votre analyse. Pour simplifier vous vous cachez derrière de petits et grands concepts bien ronflant pour sortir soit des banalités adolescentes : "je suis américain de coeur" et moi je suis un enfant du monde ;-)
soit des énormités dont "le marché s"adapte" connerie libéral né d'une main invisible que tout le monde attend comme le messie. Sauf que même les libéraux ne croient plus à l’autorégulation des marchés ( cf hayek).
Il suffit d'un zeste de notion d'économie pour comprendre que c'est une vison moyenâgeuses de l'économie, quelque soit son bor d’ailleurs.
Apres vous souffrez d’un Maccarthysme persistant, de là à soutenir une junte contre une autre junte. Remarquez pour une fois c’est cohérent avec votre amour des US. Anti-marxiste et pro-us, ca colle. Ce n’est pas révolutionnaire, c’est bien pensée unique et dans l’air du temps en ce retour réactionnaire dans notre douce France…

Et puis le lapsus de faire « d’un coureur de jupon » une « telle dépravation »…

Je crois que vous ^tes ultra-réactionnaire et qu’au final vous n’êtes pas libertarien ; vous êtes un classique au niveau économique… J’avoue que je suis décu, je trouvais que vous aviez quelques idées intéressantes sur un blog…. En faite c’est du marketing, un bon slogan qui cache un produit banal voir dangereux. Dangereux car sous couvert de nouveauté il cache les veilles ficelles qui n’ont jamais été source de liberté …

La problème c’est que vous avez 200 ans de retard et le fait d’utiliser la modernité de certains concepts ne cachent pas les toiles d’araignée et la poussière d’antan.
Encor eune fois, c’est votre droit le plus absolu, mais je me permets de vous l’écrire pour une raison : Savoir si vous êtes dupes de vous-même ou simplement si vous tenez une mascarade pour piéger quelques frêles esprits ?

Excusez ma franchise, mais c’est un pilier de mon éthique ;-)

12:54 PM  
Blogger Simon Aubert said...

"je ne trouve pas de liant dans votre désir libertarien et cette profondeur réactionnaire"

Sans doute car je ne me prétends pas réactionnaire authentique... D'où l'adverbe "délicieusement"^^
Pour revenir à ce que je nomme ma "morale" (il y'a fort à parier cependant que je découvre un terme sans doute plus pertinent, moins ambigu au gré de mes lectures mais pour l'instant, je me vois contraint d'employer celui-ci), elle est profondement individuelle, individualiste. Tandis que mon éthique se préoccupe de ce que l'on a le droit de faire-ce qui revient peu ou prou à s'intéresser aux relations entre individus-, cette "morale" régit la conduite de l'individu dans son propre plan, elle se veut une voie vers le bonheur (par l'estime de soi, mais passons). Elle ne saurait s'opposer à l'éthique, naturellement, elle la complète.

Il est trop facile de se vouloir pro libertarien et d'être anti- avortement. Vous ne pouvez prôner la liberté et imposer un joug moral."

Il s'agit de droit, d'éthique pas de "morale"... Je ne puis massacrer un foetus car celui-ci s'avère un être humain doté de droits. Point barre.

Encore un pied dans le totalitarisme. Je suis Simon et je dis le bien et le mal.
Non, je dresse une éthique rationnelle, fondée sur la nature humaine, les droits de l'homme pour faire simple puis une morale. Bref, rien de "totalitaire".

Pour simplifier vous vous cachez derrière de petits et grands concepts bien ronflant pour sortir soit des banalités adolescentes : "je suis américain de coeur"
Il s'agissait de me définir, de me présenter. Rien d'autres^^

soit des énormités dont "le marché s"adapte" connerie libéral né d'une main invisible que tout le monde attend comme le messie. Sauf que même les libéraux ne croient plus à l’autorégulation des marchés ( cf hayek).
Je n'oserais prétendre que le marché soit la panacée, la perfection et qu'il puisse répondre en quelques secondes aux attentes des consommateurs. Mais toute solution qui viserait à l'optimiser engendrerait des résultats bien plus néfastes que ses quelques imperfections, quelques imperfections que l'on peut d'ailleurs prévoir relativement aisément.

"Apres vous souffrez d’un Maccarthysme persistant, de là à soutenir une junte contre une autre junte."
A propos de la KNLA? Le terme "junte" n'est guère pertinent... Ces gens combattent pour survivre et pour rester libre, pas pour accéder au pouvoir en Birmanie. Des sécessionnistes...

"c’est bien pensée unique et dans l’air du temps en ce retour réactionnaire dans notre douce France…"
Un autre socialisme, un socialisme "de droite" pour lequel je n'ai aucune affection.

"Et puis le lapsus de faire « d’un coureur de jupon » une « telle dépravation »…"
Un lapsus? où?

"Je crois que vous ^tes ultra-réactionnaire et qu’au final vous n’êtes pas libertarien "
Si cela peut vous rassurer, je ne souhaite aucunement prohiber l'islam, l'homosexualité, les drogues ou le bolchévisme... Même si je ne perdrais pas mon temps à aborder ces sujets (à l'excepetion des drogues sans doute) puisque par trop convenus, trop consensuels. Et ce quand bien même ma "morale" les vomit (à l'exception cette fois-ci des homosexuels dont je contrefiche).

9:33 PM  
Anonymous Anonyme said...

" Vous constaterez, je présume, un certain attachement aux fondements de l'objectivisme randien ou au surhomme nietzschéen dans ces notes à venir "

Le pauvre Nietzsche, lui qui nous mettait en garde contre la société ou triomphe le progrès, la science, la loi du profit et le travail de masse ; c'est à dire tout ce que revendiquent les Randiens et vous même me semble t'il, il doit s'en retourner dans sa tombe. Il faut pour commencer n'avoir vraiment pas lu Nietzsche ou être de bien mauvaise foi pour interpréter surhomme au sens littéral du terme.

Du reste, est ce que Nietzsche était libéral ? Vaste question :

" Les institutions libérales cessent d´être libérales aussitôt qu´elles sont acquises : il n´y a, dans la suite, rien de plus foncièrement nuisible à la liberté que les institutions libérales. On sait bien à quoi elles aboutissent : elles minent sourdement la volonté de puissance, elles sont le nivellement de la montagne et de la vallée érigé en morale, elles rendent petit, lâche et avide de plaisirs, - le triomphe des bêtes de troupeau les accompagne chaque fois. Libéralisme : autrement dit abêtissement par troupeaux. "

Nietzsche, Le Crépuscule des idoles

4:43 AM  
Anonymous Anonyme said...

J'aurai du préciser " volonté de puissance " doit être traduit par " accroissement du pouvoir de désirer ", et non par accroissement de la volonté de dominer comme le pense généralement les têtes creuses dans votre genre ...

4:47 AM  
Blogger Simon Aubert said...

Les institutions dites libérales (comprenez: "Tocquevillienne") ne sont pas précisément revendiquées par les libertariens... et je ne souhaite dominer personne, anonyme de mon coeur.

Au passage, vous constatez que je ne suis ni un randien ni un nietzschéen dogmatique à l'excès, à l'instar de ce que vous me reprochiez dans un autre de vos commentaires...

9:57 AM  
Anonymous Anonyme said...

" Les institutions dites libérales (comprenez: "Tocquevillienne") ne sont pas précisément revendiquées par les libertariens... "

Ce qui ne fait que confirmer ; les libertariens sont des utopistes, choux ...

Nietzsche quand à lui n'a fait qu'expérimenter ce que la psychanalyse à confirmé par la suite : il est impossible de se déconstruire pour espérer se recontruire ensuite. Pour le reste :

" Les porcs se vautreront dans ma doctrine " - F. Nietzsche -

2:33 PM  
Blogger Simon Aubert said...

Ce qui ne fait que confirmer ; les libertariens sont des utopistes, choux

Avez-vous quelques connaissances en Histoire des Etats-Unis?


Nietzsche quand à lui n'a fait qu'expérimenter ce que la psychanalyse à confirmé par la suite : il est impossible de se déconstruire pour espérer se recontruire ensuite.

Fort bien mais où souhaitez-vous en venir?

2:43 PM  
Anonymous OnlinePharmacy said...

OvEYeR Your blog is great. Articles is interesting!

12:02 PM  
Anonymous phentermine discount no prescription cheap said...

6vFUaO Wonderful blog.

8:09 PM  
Anonymous buy meridia said...

Please write anything else!

9:21 PM  
Anonymous columbus georgia motels said...

Nice Article.

9:48 PM  
Anonymous name said...

Thanks to author.

9:23 PM  
Anonymous budget tours central america said...

actually, that's brilliant. Thank you. I'm going to pass that on to a couple of people.

10:12 PM  
Anonymous commercial sex tour in japan said...

Thanks to author.

3:56 PM  
Anonymous what is the difference bet said...

Please write anything else!

7:25 AM  
Anonymous ringtones said...

Wonderful blog.

10:39 AM  
Anonymous  said...

Nice Article.

2:30 PM  
Anonymous buy cialis online said...

mlF5dX Magnific!

7:43 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Libre et libéral: blog libéral, subversif et dissident contre le Moloch socialiste