mercredi, mars 12, 2008

Interview de votre serviteur par Lomig

A retrouver sur l'excellent Expression Libre qui entre aujourd'hui dans mes liens, ici.

Je me permets de le retranscrire :

6 question à … Simon Aubert, de “Libre et Libéral”

Par LOmiG | 12 mars 2008

Simon AUbertOn reprend les interviews de blogueurs ! La dernière (celle de Candide) datait du 12 décembre dernier. Aujourd’hui c’est Simon Aubert, qui tient - entre autres - le blog Libre et Libéral, qui nous livre ses réponses aux 6 questions. Les réponses libres d’un blogueur sans concessions, prolifique et insaisissable.

Peux-tu faire un historique rapide de ton blog ?

Libre et libéral est né en juin 2005, -en pleine période d’examens universitaires (auxquels j’ai lamentablement échoué cette année d’ailleurs)- après quelques mois sur les forums de Liberté Chérie. La ligne éditoriale adoptée était alors assez éloignée de ce que vous pouvez y lire aujourd’hui, “libéral-néoconservatisme”, un esprit très “Republican Party”, éloge de la démocratie, “réformes” et tutti quanti. J’en suis revenu. Je rejoins l’équipe d’extrème-centre, en pleine période des caricatures de Mahomet. LL prend alors une orientation plus libertarienne, ou plus précisément “néo-libertarienne”: violemment statophobe mais toujours pro-war. Pléthore de projets suivent: la boutique Hardcore Libertarian Inside, la cyber-bibliothèque Aperto Libro, quelques participations sur Communisme History X, Désobéissance Civile (consacré aux services militaire et civils, aujourd’hui en suspens), et depuis quelques jours le blog musical Dissoundence en compagnie de Lorenzo Lokibi. J’en oublie certainement… J’entreprends quelques modifications début 2007, en changeant le design et en intégrant davantage de technologie web 2.0 tout en fustigeant l’onanisme de la blogosphère et le tout-technologie au détriment de l’originalité et de la qualité. Laurent Gloaguen cite cette note sur Embruns, ce qui me permet d’accéder à une petite notoriété pendant quelques semaines, dont je ne profite pas, LL étant excessivement peu mis à jour par manque de temps. ;)

Pourquoi blogues-tu ?

Je crains l’éphémère, l’oubli de l’Histoire, y compris récente. Tenir des chroniques sur tel ou tel évènement , ainsi que je concevais Libre et libéral à ses tous débuts, participe à cet “effort de mémoire”, la mienne du moins. Depuis, l’on peut voir deux autres dimensions : l’activisme (convaincre aujourd’hui pour vaincre demain) et la satisfaction de mon égo ( ce qui s’avère extrêmement fastidieux pour dire le moins).

Comment te positionnerais-tu sur l’échiquier politique ?

Je me positionnerais plutôt sur un échiquier anti-politique. Je suis libéral, de tendance libertarienne, objectiviste et anarchiste, quelque part entre Howard Roark, Charlotte Corday et Lysander Spooner.

Pour paraphraser Tristan-Edern Vaquette, j’veux être grand et beau, voir ma mie à ma main et la Gueuse à mes pieds et puis crever, pour tout linceul un Gadsden Flag. Un rêve très égoïste, en somme.

Quel est ton avis sur les réformes mises en œuvre par Sarkozy et le gouvernement Fillon ?

Quelles réformes ? Celles qu’ils abandonnent jour après jour ou celles dont il n’a jamais été question ?

Un ami me disait à son propos “Plus ça change, et plus c’est la même chose”… Pour ma part: “Plus c’est pareil et plus c’est pareil”. On change la tête de veau pour le bling-bling.

Quel est ton avis sur les pistes à suivre pour réformer le PS ?

Trois axes principaux: le chevenementisme franco-français et donc obsolète depuis toujours, le virage à gauche ou le virage libéral. Je ne crois en aucun des trois. A l’extrême-limite rassembler des sociaux-libéraux aux verts dans un vaste formation toute entièrement dédiée au compromis et à la bienpensance. Quant à une stratégie pour libéraliser le PS, ni les éléphants ni la jeune garde ni les électeurs ne le souhaitent.

Quel est ton point de vue sur l’Islam ? Penses-tu qu’il représente un danger pour la démocratie ?

Au risque de vous surprendre, je ne doute pas que l’islam soit miscible dans la démocratie. Une population majoritairement musulmane adoptera très certainement des leaders religieux. Cependant, je ne suis pas pour ma part démocrate, je suis libéral, je suis profondément athée et cette situation d’une France, d’un Occident sous un étendard frappé d’un croissant même si celui-ci est parvenu au pouvoir démocratiquement n’est pas pour me réjouir. Car le Coran est un autre Kapital, un autre Mein Kampf, un livre de guerre et l’islam est une idéologie dont le nom est sans équivoque : soumission. L’islam au pouvoir, c’est la mort pour moi, l’impie, la servitude pour ceux qui courberont l’échine sous le cimeterre. Et ils sont déjà nombreux qui réclament des concessions au nom de la paix, de la tolérance et de l’amour universel.

Un grand merci à Simon pour ses réponses très personnelles et directes. N’hésitez pas à réagir en commentaires, et/ou à aller visiter son blog Libre et libéral.




Addenda: Lomig me demande dans les commentaires de préciser davantage ma position sur l'islam :



Ensuite, j'aurais pu effectivement développé un peu plus: l'islam est miscible dans la démocratie, comme le gaullisme l'est ou le socialisme l'est: on trouve depuis quelques années des élus musulmans, certains tenants plus du simili-taliban qu'autre chose. Elus démocratiquement, donc. Je ne le conteste pas et je le reconnais. Cependant,il faut bien concevoir que si les musulmans ont le droit et doivent l'avoir de pratiquer leur culte (dans le respect le plus élémentaire de l'éthique), il n'existe aucune obligation éthique, morale de leur accorder le droit de vote ou le droit d'être élu. A eux comme aux socialistes, communistes, fascistes, etc. La démocratie ne possède en réalité elle-même aucun fondement éthique. L'on a trop confondu, je crois, les droits naturels (inutile de rappeler ici de quoi il s'agit, je présume ?) et les faux droits (le droit au respect ou à la tolérance, le droit à la représentation, le droit à des mosquées même puisque celles-ci se retrouvent financées par des mairies), qui sont à l'origine de toute tentative d'Etat, de pouvoir, de coercition. En d'autres mots, on compromet aujourd'hui au nom de la démocratie, la liberté de demain.

Libellés : , ,

2 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Ils ont oublié de vous demander pourquoi vous avez une sale tête de pédé.

12:31 AM  
Anonymous Tom Miller said...

Salut,

Je suis le fondateur d'un forum sur les élections américaines de 2008. Nous avons crée un RPG ou nous faisons nos propres élections, nous recherchons des libéraux pour le forum.

Serait-il possible que tu me mettes dans tes liens ? Et si possible en parler à d'autres libéraux.

je te remerci d'avance
Tom Miller

3:50 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Libre et libéral: blog libéral, subversif et dissident contre le Moloch socialiste