dimanche, juin 22, 2008

Vous savez que vous êtes libertarien lorsque

1) Vous pensez ou dites quinze fois par jour "Sans ce putain d'Etat socialo-bolchevik, je pourrais..."
2) Vous ne craignez pas spécialement les grosses compagnies ou les trusts, vous avez lu Pascal Salin, non, ce qui vous effraie, c'est l'administration.
3) Vous êtes le seul parmi vos amis à vous attendrir devant un crotale et à envisager l'adoption d'un porc-épic.
4) Vous possédez des armes. Des dizaines, avec des milliers de balles en réserve pour la révolution libertarienne. Ou du moins vous en rêver si vous vivez en Europe.
5) Vous avez appris, via le Wikiberal entre autres, que Tiffany Million était une "registered libertarian" bien avant d'avoir vu ses films. (Id est : pas avant vos 18 ans)
6) Vous avez Lew Rockwell, Frédéric Bastiat, Friedrich Hayek et Ludwig von Mises en "amis" sur Facebook. Et vous n'êtes nullement surpris de les voir vivants.
7) Ni votre famille ni vos amis n'ont la moindre idée de ce que "libertarien" signifie. Malgré les trois dernières années que vous avez passé à leur expliquer.
8) Vous passez votre temps entre : votre travail (pour lequel vous avez signé un contrat montrant votre libre consentement), le web, vos armes et vos bouquins.
9) Vous appelez couramment les policiers "tchékistes", les lois "oukases" (selon le bon conseil de Flaubert), l'Etat "Mafia" ou "cette fameuse organisation criminelle" et la droite "socialiste". Ce en quoi vous avez parfaitement raison.
10) Vous assistez sporadiquement à des conférences, des meetings libéraux dont seuls vous et vos amis connaissez les intervenants.
11) Vous êtes un inconditionnel de South Park. Notamment de l'épisode "Crève, hippie, crève".
12) Vous ajoutez très sérieusement "-stan" à la fin des noms de pays : Frankistan, Germanistan... Et probablement "République Populaire de" au début.
13) Vous usez d'un lexique philosophique tel que "Droit naturel", "isonomie", "jusnaturalisme", "légitimité".. pour justifier chacun de gestes, chacune de vos positions.
14) Vous abhorrez Wikipedia, ou plus précisément la vermine anti-libérale, ce propagandastaffel immonde qui se permet de saccager vos articles sur Ayn Rand et le libre-échange, même si vous rappelez à chacun que le fondateur de Wikipedia est bien un libertarien.


Une traduction très libre en anglais :

You know you're libertarian when :
1) you say or think twenty times a day : "without that freaking State, I would be able to.."
2) You're not afraid of "Big companies" but "Big administrations".
3) You're the only one among your friend to find a rattlesnake pretty nice.
4) You own guns. Dozens of guns. Or you dream of it if you live in Europe.
5) You've learned that Tiffany Million was a registered libertarian before watching her movies.
6) You have Lew Rockwell, Frederic Bastiat, Friedrich Hayek and Ludwig von Mises in your friends on Facebook. And they're all alive.
7) Neither your family nor your old friends know what "libertarian" means.
8) You spend your time between : your job, the web, your guns, your books.
9) You call the policeman "Tchekist", the laws "Ukases", the State "Mafia" or "a well-known criminal organization" and a conservative "socialist". And you know that's true.
10) You've assisted to Libertarian meeting with speakers no one have ever heard of except you and your friends.
11) You watch South Park. Especially "Die, hippie, die".
12) You put "-stan" at the end of the country : Frankistan, Germanistan. And probably "People's Republic" at the beginning.
13) You use a lexic such as "natural right", "isonomy", "justnaturalism",.. to justify everything you do.
14) You hate Wikipedia, or exactly the anti-libertarian Propagandastaffel, even if you claim everywhere that Wikipedia was created by a libertarian.

Libellés :

14 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Ouf, et après ton sondage, je suis rassuré: je suis vraiment anti-libéral et en lutte contre cette soupe immonde que les quelques petits réacs de ton espèce voudrait nous donner.

11:08 AM  
Anonymous M-B said...

A force d'accumuler autant de tares, on finit inéluctablement à en déceler une partie, et on se risque même à esquisser un semblant d'auto-dérision !
Mention spéciale pour le "droit naturel" argument ô combien récurrent et irréfutable selon nos ultra-libéraux(je sais que vous affectionnez grandement ce terme). A en croire certains, la Nature se serait matérialisée vers le XVIII siècle pour nous offrir ces fameux droits, les libertariens ne seraient-ils donc que des prophètes chargés de nous apporter la Bonne Parole, à nous pauvres victimes du socialo-bolchevisme ? Ceci expliquerait peut-être une certaine ténacité qui peut très vite devenir agaçante.

3:21 PM  
Anonymous M-B said...

Sinon tu as fini par l'aborder ta sylphide professant le doux métier d'infirmière ? :rire:

12:36 AM  
Anonymous Anonyme said...

A propos d'armes, je voulais savoir si tu étais licencié FFT. J'ai une info qui peut intéresser des tireurs qui ont droit à la 5ème cat.


Tim ARBY, anciennement "Libertarien" sur le forum de Liberté Chérie ( le mec avec Rahan comme avatar )
PS : J'ai envoyé une demande pour te mettre dans mes contacts Facebook ( mon nom complet est Timothée ARBY )

3:49 AM  
Anonymous Nymphy said...

Assez étrange de découvrir ce blog... J'ai les quasiment les mêmes goûts cinématographiques (en particulier Kitano et To), à peu près les mêmes références musicales et pourtant j'ai l'impression de ne pas voir le monde comme toi. Mais vraiment pas.

Je suis à coup sûre anti-libérale, même si j'aime South Park mais je ne comprends absolument pas comment tu en es arrivé à penser comme ça. C'est une réelle énigme...

Ca va tellement loin que je ne vois pas, là, la différence entre "libertariens" et imbéciles qui pataugent dans un monde qui les effraient/rejettent/complexent tellement qu'ils se mettent à délirer.

Tu me fais vraiment de la peine, ça doit être très dur de vivre dans ta peau ou dans celles des autres "libertariens". J'espère qu'un jour vous redescendrez sur terre.

11:55 AM  
Anonymous Anonyme said...

à Nimphy :
Je ne veux pas répondre à la place de Simon, je ne suis qu'un visiteur occasionnel de ce blog, mais généralement avant d' être libertarien on passe par la case "libéralisme classique" dont les auteurs datent du XVIIIème ( si je ne doit citer qu'une chose simple à lire c'est "ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas" de Bastiat ). Sans connaitre un peu ces auteurs c'est, à mon avis, très difficile de comprendre quelque chose au libertarianisme.

2:29 PM  
Blogger Simon said...

@ Tim : réponse via facebook ;)

@ nymphy : en raisonnant. Essayez. Partez des faits, partez des valeurs qui vous sont chère, tentez d'élaborer un système philosophique cohérent. Et remettez cent fois l'ouvrage sur le métier..

L'on commence par prendre en grippe la gauche et le nationalisme, puis l'on lit, l'on cherche, l'on rencontre quelques conservateurs, puis des libéraux classiques et enfin des libertariens.

3:28 PM  
Anonymous Prophylaxist said...

et voilà ce que ça donne, quand une simple grippe n'est pas soignée très tôt.

ça fait plutôt peur à voir.

4:52 PM  
Blogger DJon51 said...

C'est marrant, moi aussi j'aipas mal de reference identiques...mais en raisonnant je suis arrivé à l'opposé!

Non pas que je soit gauchiste et encore moins communiste mais simplement humaniste "droitdelhommeiste" (comme certains disent), écologiste, alter mondialiste.

Le seul point ou je rejoint c'est sur le nationalisme (qui est certainement le plus grand paradoxe des neocons dit libéraux)

3:40 PM  
Blogger Simon Aubert said...

Hmm c'est bien mal connaître les néocons que de leur attribuer le moindre nationalisme, ne vous en déplaise : ce sont des occidentalistes, des atlantistes.

3:45 PM  
Blogger DJon51 said...

L'atlantisme et l'occidentalisme ne sont ni plus ni moins, aux USA, que du nationnalisme/protectionnisme déguisé et en dehors des USA une admiration et un suivisme un peu trop aveugle, à mon gout, des USA.

Après , je trouve en contradiction totale de prôner le libéralisme (et par voie de conséquence la liberté de penser, de culte, de conception de la civilisation...) et en même temps l'occidentalisme.

4:32 PM  
Blogger Simon Aubert said...

Au risque de me répéter, le mouvement néoconservateur américain (id est les intellectuels, pas le gouvernement) n'est pas et ne sera jamais nationaliste. Je vous recommande vivement de parcourir d'ailleurs l'excellent ouvrage "le néoconservatisme est un humanisme" (Roucaute). Il va de soit que je ne saurais partager l'étatisme de l'auteur mais je puis vous assurer qu'ils sont nettement moins nationalistes ou protectionniste qu'un Sarkozy ou un Berlusconi, ne serait-ce que pour une raison simple : pour simplifier : les auteurs sont soit juifs soit d'origine étrangères (exilés des républiques populaires ou islamiques). Ce que les ultra-orthodoxes ont parfaitement saisis d'ailleurs.

6:48 PM  
Blogger TIMEBUSTER said...

Des horreurs sous la gauche, il y en a eu et vous le savez très bien. Lesquelles ? Meurtres politiques en série, écoutes présidentielles, scandale du sang contaminé, plus de cinquante milliards de francs détournés et planqués sur des comptes off-shore au Luxembourg et ailleurs ! Posez-vous la question pourquoi Mazarine est en plein contrôle fiscal. Trafic d’arme et de drogue avec le Rwanda, qui à tiré un missile sur l’avion du président Rwandais pour l’assassiner et qui à fourni les armes à ses opposants livrant le pays entier au chaos le plus total provoquant un massacre sans précédant ?

La France va devoir payer un milliard d’euros d’amende à cause de l’affaire des frégates de Taïwan et cette boulette, c’est bien Mitterrand qui l’a commise. Trop facile de dire que la gauche n’a jamais réellement fait une politique de gauche ! Ca c’est bien le comble ! Quand on voit qu’au parti socialiste, ses dirigeants qui cherchent juste à se déringardiser, alors que contrairement à ce qu’ils affirment, ils n’ont absolument pas les moyens ni le programme pour sortir la France de la crise car c’est un problême planétaire. Droit dans le mur ? Pourquoi les Francais, selon un sondage très recent, pensent paradoxalement que Nicolas Sarkozy peut mieux que la gauche sortir la France de la crise ?

Oui je suis encore traumatisé de la politique de la gauche et personnellement, je trouve qu’à présent, on réspire mieux.

> Date: Thu, 30 Apr 2009 12:38:17 +0200
> From: admin@sarkostique.org
> To: mariokekic@hotmail.com
> Subject: RE: Forum Sarkostique : lieu d’expression des opposants à la politique sarkoziste.
>
> Eh bien…
> Pour ce qui est de l’écoute des citoyens, je trouve que dire “je
> continuerai droit dans le mur” quand plus de trois millions de
> citoyens sont dans la rue pour dire “stop”, c’est un peu
> léger…Surtout quand on sait la difficulté à mobiliser. Mais peut
> être notre président est-il juste un peu dur d’oreille. Seulement,
> quand la moitié de la France sera dans la rue, il sera trop tard. Pour
> lui. Des horreurs sous la gauche ? Laquelle, et lesquelles ? Un peu
> léger aussi, le terme…Même si la gauche au pouvoir n’a jamais
> réellement fait une politique très à gauche…
> En espérant que vous ne serez pas traumatisé par le choc dans le mur
> quand les super “réformes” seront finies.
>
> Cordialement,
>
> Val.
>
>
>

5:34 PM  
Anonymous Anonyme said...

Plutôt que "libertarien" je propose le terme plus rigoureux de "libéral classique". Ce n'est pas à nous d'inventeur un nouveau vocabulaire suite à cette usurpation sémantique !

D'ailleurs, la Suisse est le dernier havre du libéralisme classique dans le monde.

La preuve ? Un nouveau parti libéral (classique) s'y lance. Je suis tombé sur leur site Web (http://www.plcs.ch), pas encore très complet, mais la "foire aux questions" sur la première page est un véritable éloge très bien écrit, complet et clair des principes de l'Ecole Autrichienne! Rare en Francais ...

5:15 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Libre et libéral: blog libéral, subversif et dissident contre le Moloch socialiste